Ce jour-là, déterminée dans ma recherche de connexion avec l’Univers, l’Invisible, mes guides-et-qui-veut-bien-me-répondre-là-haut, j’attends patiemment mon rendez-vous avec un chamane. Je suis prête à tout. Durant les dernières années, j’ai tant abandonné de croyances, d’attachements et de pseudo-confort que j’ai l’énergie de celle qui est prête à partir seule dans la jungle pendant 16 mois avec un canif et un baluchon. Quite à avoir fait tous ces reoncements, je dois aller au bout. Alors je suis prête à demander au chamane qu’il me révèle ce que je dois faire et à le suivre à la lettre.

Je pense jeûne de 28 jours, cérémonie de plantes-médecine pendant des jours dans l’Amazonie, méditation en haut d’une montagne au fin fond du Tibet et tout un tas d’affaires qui me verraient pleurer toutes les larmes de mon corps et comprendre la Vie en vomissant dans une ultime vision de serpent en technicolor.

Alors pleine de courage, j’expose ma détermination au chamane et le gars me dit: “Ah bah oui, c’est bien, il faut que tu plonges dans ton bassin.”

Mais encore? Je reste suspendue à ces derniers mots et j’attends la suite. Qui ne vient pas. Je le fais répéter pour être sûre qu’on parle bien de cet endroit sur lequel je suis précisément assise, et pas d’une région océanique dont je ne connais pas l’existence.

Le chamane sourit, visiblement content que je sache situer mon bassin et que j’ai compris ce qu’il m’invite à faire. Et il répète :”Il faut plonger dans ton bassin”. J’ai dû mal m’exprimer quand je lui ai fait part de ma volonté de TOUT abandonner et recevoir LA sagesse. Je retente le coup plus véhémente et dramatique: “Non mais je suis vraiment prête à laisser tout ce que je dois laisser pour trouver ma voix, me soigner et explorer tout ce que je peux recevoir de l’Univers.”

Il sourit, sincèrement content de ma passion pour ce chemin et répète;”Oui, oui, il faut plonger dans le bassin”. Intraitable. On se dit au revoir, lui content, moi plutôt sur ma faim. Mon bassin et moi remballons nos projets exotiques de voyage au bout du monde dans les tribus, de feu sacré, de réalisations incroyables, et la vie reprend son cours.

Je me mets à faire de plus en plus de Qoya, à donner une voix à mon bassin par le mouvement et c’est vrai qu’on développe une relation bien amicale lui et moi. Je lui pose des questions et il a toujours des propositions dignes d’une vielle femme sage qui a gardé une étincelle sauvage dans le coin de l’œil, prête à bouger des montagnes mais avec la conscience que ça ne se fera qu’un pas après l’autre. Là où l’énergie de mon cœur m’emmène aux 4 coins du monde tous les 12 jours, mon bassin est plus raisonnable mais va plus profondément.

Et puis un jour, alors que je laisse tournoyer mes hanches lentement les yeux fermés, j’ai soudainement la vision très claire d’un oeuf. Un oeuf dit … “je suis l’oeuf cosmique” WTF?? Même complètement plongée dans mon mouvement, j’ai toujours un œil sur ma santé mentale. Nan parce que je m’apprête à avoir une conversation avec un oeuf, qui s’auto proclame oeuf cosmique. La curiosité l’emporte, je plonge dans la discussion et en un instant, j’ai des visions du big bang et de la création de l’Univers! Si on omet la voix qui me répète en boucle “n’importe-quoi-non-mais-n’importe-quoi”, l’expérience est vraiment ouf. Un peu comme un grand huit dans le cosmos avec la touche fun de tailler la bavette avec un oeuf.

Vous allez me dire :”Super, ma poule, mais à quoi ça sert de faire des montagnes russes avec un oeuf?“, et vous avez raison de vous poser la question. A part le fun d’une expérience nouvelle et inédite, à part la compréhension de ce que voulait dire le chamane des années auparavant, là où je veux en venir est que les expériences les plus incroyables et mystiques de ma vie ont eu lieu en interne, seule dans mon corps. Les changements de conscience, les moments où j’ai soigné des choses déterminantes de mon histoire n’étaient pas liées au fait d’être au bout du monde, ou en présence d’un supposé soignant puissant. Les moments où ma vie a pris une tournure plus grande, où le spectre de mon existence s’est soudainement ouvert et éclairci ont eu lieu dans une expérience de moi à moi-même, dans ce corps physique.

Bonne nouvelle, votre corps est juste là. Ça vaut le coup de voir ce qu’il a en réserve. Give it a try!  (Puis envoyez-moi un mail 😉 )
Bisous!

Laisser un commentaire